Organon veut aider les femmes à prendre le contrôle de leur contraception

Save Print

September 22, 2021 6:06 am EDT

En s’appuyant sur sa vision qui est d’améliorer la santé de chaque femme et de faire
que chaque jour soit un meilleur jour, Organon veut donner le pouvoir aux femmes afin
qu’elles puissent être en plein contrôle de leur santé sexuelle

Kirkland (Québec), le 22 septembre 2021 – Organon (NYSE : OGN), une entreprise mondiale
spécialisée dans la santé des femmes, soulignera cette année la Journée mondiale de la
contraception en lançant une campagne de sensibilisation au problème mondial de santé
publique des grossesses non planifiées. Dans le cadre de cette campagne, Organon Canada
s’associe à la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) afin d’amorcer
une conversation sur les taux surprenants de grossesses non planifiées au Canada et
l’importance d’éduquer les femmes sur la façon de choisir la méthode contraceptive qui
convient le mieux à leur mode de vie.

Bien qu’on croie souvent que les grossesses non planifiées ne sont plus un problème au
Canada, près de 50 % des grossesses ne sont pas planifiées, ce qui démontre que cela
demeure un important problème de santé publique.1 En fait, pendant au moins la moitié de leur
vie reproductive, les femmes au Canada font face à un risque de grossesse non planifiée.2 Les
grossesses non planifiées peuvent toucher n’importe quelle femme, où qu’elle se trouve, peu
importe ses antécédents sociaux ou économiques, et elles représentent un coût important pour
les individus et la société, tant directement qu’indirectement. Il existe un lien entre cette
situation et les effets néfastes sur la santé de la mère et celle de son bébé.3 À travers le monde,
les grossesses non planifiées touchent environ 121 millions de femmes chaque année.4 Une
étude de 2019 a révélé que, à l’échelle mondiale, plus d’un milliard de femmes ont besoin des
services de planification familiale, mais que, pour 270 millions d’entre elles, l’accès à des
méthodes modernes n’est pas possible.5

« Les femmes doivent être habilitées, par l’éducation, l’empathie et des discussions ouvertes, à
prendre les bonnes décisions pour leur corps et à décider quand elles sont prêtes à donner
naissance, que ce soit pour la première fois ou non. Nous voulons aider à créer un
environnement où toutes les femmes peuvent avoir des conversations éclairées avec leur
professionnel de la santé », a déclaré Amy Cairns, vice-présidente, domaine de la santé des
femmes, Organon Canada.

Les grossesses non planifiées ne sont pas seulement une conséquence de relations sexuelles
non protégées : d’autres facteurs peuvent également être en cause, notamment l’accès
inadéquat à une méthode contraceptive ou un mauvais choix de contraception. En ce qui
concerne les méthodes contraceptives, chaque situation est unique. Il pourrait être avantageux
pour les femmes d’en apprendre davantage sur les différentes méthodes disponibles et de
discuter de ces options avec leur médecin afin de pouvoir prendre une décision éclairée.

« Le Canada continue d’avoir un taux élevé de grossesses non planifiées. Il est essentiel que
les femmes aient accès à des méthodes de contraception qui répondent le mieux à leurs
besoins et à leur mode de vie, y compris des options qui se sont révélées sécuritaires et
efficaces. L’information et l’éducation peuvent les aider à faire ce choix », a déclaré la
Dre Jennifer Blake, directrice générale de la SOGC.

Dans le cadre de leur engagement à aider les femmes dans leur cheminement concernant la
santé reproductive, Organon Canada et la SOGC réunissent des femmes, des spécialistes et
des médecins dans le cadre d’un événement virtuel qui aura lieu le 28 septembre à 18 h 30,
heure avancée de l’Est, et qui portera sur les grossesses non planifiées et la contraception. La
conférence Falling In Love with the Right Contraception sera animée par la Dre Jennifer Blake,
directrice générale de la SOGC, et mettra en vedette les docteures Ashley Waddington et
Julie Thorn.

L’événement sera accessible sur la page Facebook de la SOGC, où les gens sont encouragés
à faire part de leur point de vue pour aider les femmes à prendre pleinement le contrôle de leur
corps et de leur vie, en prenant en main leur contraception et, en fin de compte, en réduisant les
grossesses non planifiées.

Pour en savoir plus sur l’événement : https://fb.me/e/1bgc4Gy9l

À propos d’Organon

            Organon (NYSE : OGN) est une entreprise mondiale du secteur des soins de santé
issue d’une scission de Merck (NYSE : MRK) connue sous le nom de MSD à l’extérieur des
États-Unis et du Canada, qui se consacre à l’amélioration de la santé des femmes tout au long
de leur vie Spécialiste de la santé au féminin, l’entreprise offre une gamme de plus de
60 médicaments et produits couvrant un éventail de domaines thérapeutiques. Grâce à la
gamme de produits de santé reproductive, associée à l’expansion des activités dans le secteur
des produits biosimilaires et à une gamme de médicaments établis stable, les produits
d’Organon génèrent des flux de trésorerie importants qui appuieront les investissements dans
les possibilités de croissance futures dans le domaine de la santé des femmes, y compris le
développement des affaires comme l’acquisition récente d’Alydia Health, une entreprise
d’appareils médicaux axée sur le traitement des hémorragies post-partum. De plus, Organon
explore les possibilités de collaborer avec des innovateurs du secteur biopharmaceutique qui
cherchent à commercialiser leurs produits en tirant parti de son envergure et de sa présence
sur les marchés internationaux en croissance rapide.

            Organon œuvre à l’échelle internationale et elle est dotée d’une portée géographique
importante et de capacités commerciales de calibre mondial. Elle compte environ
9 000 employés et son siège social est situé à Jersey City au New Jersey.

Pour en savoir plus, visitez le site http://www.organon.ca et communiquez avec nous sur
LinkedIn et Twitter :

Déclarations prospectives d’Organon

À l’exception des renseignements historiques contenus dans le présent communiqué, le présent
communiqué contient des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens
des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis, en incluant, mais de façon non restrictive, des déclarations sur les attentes de la direction
à l’égard des perspectives d’Organon. Les énoncés prospectifs peuvent comprendre des
termes tels que « potentiel », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « anticiper », « planifier »,
« croire », « chercher », « estimer », ainsi que des verbes au futur ou des mots de signification
semblable. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la
direction d’Organon et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Si les postulats
comptables se révélaient inexacts, ou si certains risques ou incertitudes venaient à se
matérialiser, les résultats réels pourraient s’écarter sensiblement de ceux formulés dans les
déclarations prospectives.

Ces risques et incertitudes comprennent, sans s’y limiter, les conditions générales du secteur et
la concurrence; les facteurs économiques généraux, notamment les fluctuations des taux
d’intérêt et des taux de change; les effets de la pandémie mondiale de COVID-19 et de
l’émergence de variants; les effets de la réglementation du secteur pharmaceutique ou de la
législation en matière de soins de santé aux États-Unis et au niveau international : les percées
technologiques ainsi que les nouveaux produits et les brevets des concurrents; les défis
inhérents au développement de tout nouveau produit, notamment l’obtention de l’approbation
réglementaire; la capacité d’Organon à prédire précisément les conditions futures du marché;
les difficultés ou les retards de production; l’instabilité financière des économies internationales
et le risque pays; la dépendance à l’égard de l’efficacité des brevets d’Organon et des autres
protections relatives aux produits innovants, ainsi que le risque de faire l’objet d’actions
judiciaires, y compris les litiges sur les brevets, ou de mesures réglementaires.

Organon ne s’engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives
à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou de quelque fait que ce soit.
D’autres facteurs susceptibles d’entraîner une différence entre les résultats réels et les résultats
décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans les documents déposés par
Organon auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, notamment
le formulaire 10-K du rapport annuel le plus récent de la Société, accessible sur le site Web de
la SEC (www.sec.gov).

###

________________________________________

1 The Society of Obstetricians and Gynaecologists of Canada. Unintended pregnancy. Pregnancy info Web site.
https://www.pregnancyinfo.ca/your-pregnancy/special-consideration/unintended-pregnancy/. Accessed September
10, 2021
2 Black A, Guilbert E, Costescu D, et al. Canadian contraception consensus (Part 1 of 4): Chapter 1 – Contraception
in Canada. J Obstet Gynaecol Can. 2015;37(10 Suppl):S5-S12.
3 Oulman E, Kim THM, Yunis K, Tamim H. Prevalence and predictors of unintended pregnancy among women: an
analysis of the Canadian Maternity Experiences Survey. BMC Pregnancy Childbirth. 2015;15:260-267.
4 Bearak J, Painchalk A, Ganatra B, et al. Unintended pregnancy and abortion by income, region, and the legal status of abortion: estimates from a comprehensive model for 1990–2019. Lancet Glob Health. 2020;8(9):e1152- e1161.
5 Kantorová V, Wheldon MC, Ueffing P, Dasgupta ANZ (2020) Estimating progress towards meeting women’s
contraceptive needs in 185 countries: A Bayesian hierarchical modelling study. PLoS Med. 17(2): e1003026.
*According to Kantorová et. al, modern methods of contraception include female and male sterilization, the
intrauterine device (IUD), the implant, injectables, oral contraceptive pills, male and female condoms, vaginal barrier methods, the lactational amenorrhea method (LAM), emergency contraception and other modern methods such as the contraceptive patch or vaginal ring.